1. A quel moment opérer une refonte de son site internet ?
2. Quels sont les avantages ?
3. Quelles sont les étapes à suivre?
4. Quel type de site choisir?
5. Attention ! Les redirections !

1. A quel moment opérer une refonte de son site ?

Faire peau neuve, améliorer la navigation, développer la visibilité sur le web, il y a de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez envisager la refonte de votre site.

Vous avez un doute ? Pour vous aider dans votre réflexion, voici quelques questions qu’il est utile de se poser :

Mon site est-il responsive ? ( dont la présentation s’adapte sur les smartphones et tablettes..)
Mon site est il bien référencé par les moteurs de recherche ?
Est-ce que les internautes trouvent facilement les informations ?
Ma boutique en ligne ou mon site de réservation est il efficace ?
Mon site est-il moderne ?
Mon site est il ergonomique ?
Est-ce que la charte graphique de mon entreprise est appliqué à mon site ?
Reflète-t-il bien ma marque ?

Si vous répondez non à l’une de ces questions, alors oui, il est indispensable de penser à la refonte de votre site.

Il peut y avoir également d’autres circonstances qui entrent en ligne de compte : changement d’hébergeur, changement d’offres, de produits, changement de mode de publication, ajout de fonctionnalités.

2 Quels sont les avantages ?

 

Il n’y a que des avantages à la refonte de votre site internet, en voici quelques uns :

  • utiliser la dernière technologie de gestion de contenu
  • ajouter des fonctionnalités
  • améliorer le référencement de votre site internet.

 

Plus en détail, la refonte permet de repenser la navigation, de concevoir des pages avec les mots-clés et donc d’avoir un plan de site plus lisible pour les moteurs de recherche. Car en effet, les moteurs de recherche indexent le contenu de votre site, via un fichier qui s’appelle un sitemap.

Les pages créées comporteront dans leurs urls le mot-clé sur lequel vous souhaitez indexer votre activité.

3. Quelles sont les étapes à suivre ?

 Avant de débuter, il s’agira d’analyser les forces et les faiblesses du site existant, de dresser la liste des points forts, de façon à les conserver

Dans un deuxième temps, il s’agira de rédiger un cahier des charges destiné au webdesigner qui devra « dessiner » votre site.

Le cahier des charges devra également tenir compte du contenu : est-il fusionné ? Dédoublé ?

Il sera intéressant que le webdesigner propose une hiérarchisation du contenu.

Dans un troisième temps commencera alors la refonte.

Une refonte ne doit pas être complète si le site a déjà un bon trafic, des ventes en cours, des réservations en cours…car le client pourrait être perturbé par le changement trop radical de son interface. La refonte doit tenir compte du comportement installé des internautes, utilisateurs habituels de votre site.

 

4 Quel type de site choisir?

 

Avant la rédaction de votre cahier des charges , il faudra réaliser une enquête en amont qui vous permettra d’identifier vos objectifs. Cette enquête est souvent menée par le service marketing, en équipe ou entre associés.

La première question à se poser si elle n’a déjà été posé lors de la conception du site original est : à quoi va servir mon site ? A présenter mon entreprise ? A vendre en ligne ? A réserver ? A faire découvrir mon offre de prestation ? Un nouveau logiciel ? Un peu tout cela à la fois ?

Ensuite en fonction de cet objectif, il faudra en décliner des objectifs intermédiaires : développer le taux de conversion via une étude de parcours utilisateur, améliorer le référencement selon une sélection de mots-clés, capter le trafic des utilisateurs de smartphones, informer ma communauté…

5. Attention ! Les redirections ! 

Un des aspects techniques les plus compliqués à gérer sont les redirections. Si vous supprimez des pages lors de la refonte, vos utilisateurs verront s’afficher des pages 404. Ce qui n’est pas bon pour le référencement ! Il faut rediriger les pages vers votre nouvelle page actuelle.

 

%d blogueurs aiment cette page :